La balade de Jim et Jules

Vivent les soirées Truffaut sur Arte !

I

Y’a ceux qui aiment l’amour à deux,
Et ceux qui cherchent des plans scabreux.
Ceux qui font ça en toute hâte,
Ceux qui font ça à trois ou quatre.

Moi, si c’était l’amour à trois
Ce serait comme au cinéma,
Ce serait comme dans Jules et Jim.
C’est comme ça que je l’imagine.

Dans le tourbillon des régimes
Et de la vie de Jules et Jim,
Il y a l’amour à inventer.
C’est un secret bien éventé.

Dans la vie de Jules et de Jim,
Y’a Jeanne Moreau androgyne
Portant la moustache et casquette
Qui poursuit une étrange quête.

Refrain :

Il y a du Jim en Jules, du Jules en Jim.
L’amour défie tous les régimes.
Il est comme un grand tourbillon.
Ou se prennent les papillons.

Il y a du Jules en Jim, du Jim en Jules.
L’amour les confond à l’envi
Il tient le rôle majuscule.
Dans le tourbillon de la vie.

II

Y’a ceux qui s’aiment sous tous les angles,
Ceux qui défendent leur pré carré.
Ceux qui font l’amour en triangle,
Ceux qui font des parties de carré.

Moi, si c’était l’amour à trois
Ce serait comme au cinéma,
Ce serait comme dans Jules et Jim.
C’est comme ça que je l’imagine.

Dans le tourbillon des amours
Il peut pleuvoir, il peut venter,
De la fantaisie, de l’humour
Et l’amour à réinventer.

Voris Bian 23 février 2012

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire