Je suis un épicurien

I

Je me pique d’aimer Epicure
J’aime l’amour et pas ses piqûres.

J’aime la rose et pas l’épine.
Les orties sont pas mes copines.

J’ai peur des piqûres, c’est bien triste,
De l’infirmière et du dentiste.

II

Oui je m’adonne à l’hédonisme.
Que je préfère au platonisme.

Car je pense que la morsure
De l’Amour mène à la mort sure.

Je me flatte d’être épicurien
Je me contente du « mieux que rien ».

III

De l’amour je crains l’aiguillon.
Quand je le vois, je crie « fuyons ! »

Je crains de la guêpe le dard.
Quand je la vois je fuis dare-dare.

Bref ! Je suis un épicurien.
Et sérieux comme un saint-cyrien.

IV

Je tiens d’Epicure le don
D’esquiver le dieu Cupidon.

J’ai une peau de rhinocéros
Qui résiste aux flèches d’Eros.

Je vous l’ai dit : j’aime Epicure.
J’aime l’amour et pas ses piqûres.

Refrain possible pour ceux qui aiment quand il y a un refrain:

Tous ces jouisseurs insupportables
Ne sont pas mes compagnons de table.
Ils sont pas de mon écurie,
Moi je suis de l’épicurie.

C’est pas toujours une sinécure
D’être un adepte d’Epicure.
Mais quand je croise un stoïcien,
Je préfère mes maîtres aux siens.

Voris Bian 12 février 2012

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire