Maîtres à penser

J’ai lu quelque part j’ai lu
Qu’en se confiant à des élus
Tout le monde serait sauvé
Et que nous n’avions plus qu’à rêver.

Qu’il suffit de nous en remettre
A des élus et à des maîtres
Maître à penser, paroles d’hommes !
Maîtres à chanter, et métronomes.

Maîtres allemands ou des Carpates.
Qu’en se mettant à quatre pattes,
Devant l’Homme providentiel,
On serait sous son arc-en-ciel.

Lui fait le paon et on l’adule.
Dans les comités Téodule,
C’est lui qui règle les pendules.
Faut-il que les gens soient crédules !

Voris Bian 14 janvier 2012

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire