La revanche de l’Albatros

Textes des deux « chansons-poèmes » écoutables ci-dessus.

Le roi de l’azur

I

Quand la mort progresse à grands pas de Néant,
Me vient l’envie de revoir l’océan.

Comme l’albatros déploie ses ailes de géant,
j’ai besoin de voler dans le vent.

Au-delà des gouffres amers,
Je vole au-dessus de la mer.

Je me moque de vos maisons,
Ma maison à moi : l’horizon !

Je me moque de vos masures.
Car je suis le roi de l’azur.

II

Quand vos bateaux rament ou peinent à démarrer,
Moi, je n’ai pas le souci des marées,

Au-delà des gens qui noiricssent les plages
Moi, je glisse au-dessus des nuages.

Loin des cales et des bateaux ivres,
Sans aucune escale, je vais libre.

Je vogue au milieu du grand ciel
Ma route à moi : l’arc-en-ciel !

L’oiseau qui parterre était si maladroit
Là haut dans le ciel est devenu le roi.

Fleur parmi les fleurs

I

La rose de l’Erythrée
Existe et ce matin,
Moi je l’ai rencontrée
Dans le Quartier latin.

C’est au marché aux fleurs,
A une poignée de rues
Qu’elle m’est apparue :
Fleur au milieu des fleurs.

II

La dé-es-se des sables
Qu’on dit reconnaissable
A son visage d’ange,
Existe et c’est étrange

Comme au marché aux fleurs,
A un’ poignée de rues
Elle m’est apparue :
Fleur au milieu des fleurs.

III

Une fleur parmi les fleurs.

Voris Bian 9 août 2011

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire