DSK nous laisse mariner

Qu’arrive-t-il quand DSK nous laisse mariner ? Eh bien, Marine prend  le gouvernail !

J’ai bien dit Marine, pas Martine. Entre ces deux-là il n’y a qu’un « t » mais ensemble elle ne prendront jamais le thé.

Marine ? Sarkozy – qui a nommé Longuet  – se défend de manger de son pain et laisse penser qu’il préfère Villepin.

Il y a aussi François de l’autre pays du fromage mais pas question pour lui non plus : il est au régime.

Et Bayrou ? Et le MoDem ? Un peu mou du genou en ce moment et les propositions ne jaillissent pas. L’Hérétique le dit aussi. Je crois de façon générale que les partis devraient faire tous leur autocritique devant la montée du FN qui révèle un hiatus entre eux et le peuple.  Evidemment, je ne compte pas sur l’UMP pour cela. Mais tous les autres le peuvent.

Car s’il est un message que les frontistes nous renvoie régulièrement, c’est « marre de l’UMPS » ! » Or, les partis comme les gouvernants se bouchent les oreilles et ne veulent pas entendre ce message qu’on leur martèle sans répit. Le temps est venu de l’autocritique pour tous mais surtout pour Sarkozy qui dirige ce pays. Son but déclaré a été de désespérer la gauche. Il l’a fait et en même temps il a désespéré le peuple. Ses choix sont de supprimer le service public et le social.

Les affaires de l’UMPS ont renforcé le sentiment du « tous pourris ». Il est plus que temps de passer à l’autocritique, à la vérité, à l’exemplarité.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire