Exil d’un breton à Washington (song)

DSK m’a inspiré une chanson… (Et pourquoi pas ?)

Exil d’un breton à Washington

Oh j’ai brûlé mes ailes sur des terres lointaines
Au loin, trop loin de l’enfance bretonne
Je courais, je courais, je courais dans la lande.

(Choeurs) : Je veux partir loin d’ici : ohé ohé !
Retrouver mon herbe tendre. Qu’on me délivre d’ici !

Dans cette lande qui est sans bornes
Sans loi ni ordre, comme l’était notre enfance,
On jouait ! On jouait, nos K-way dans la lande.

Gloria, gloria hallelujah
Gloria, gloria hallelujah
Gloria, gloria hallelujah
J’étouffe à Washington.

Kenavo, Bretagne,
Ar wech all !
Tu sais que je t’aime, où que j’aille.
Bientôt toutes mes douleurs quitteront ce cœur…

Texte improvisé sur l’air de la Trilogie américaine :
(pour la musique, c’est là, par exemple)

Oh I wish I was in the land of cotton
Old things they are not forgotten
Look away, look away, look away Dixieland

(choeurs) Oh I wish I was in Dixie, away, away
In Dixieland I take my stand to live and die in Dixie

Cause Dixieland, that’s where I was born
Early Lord one frosty morning
Look away, look away, look away Dixieland

Gloriay, gloria hallelujah
Glory, glory hallelujah
Glory, glory hallelujah
His truth is marching on

So hush little baby
Don’t you cry
You know your daddy’s bound to die
But all my trials, Lord will soon be over

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique, Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire