La déesse K de la finance internationale

L’oeil était dans la tombe et regardait K 1.
Mais K 1 – caha, il continua de se montrer K 100
Insultant le Mexique et condamnant K 16.

Il fantasme sur les femmes en KG, les Belles de K 10.
Il se dit qu’au pire et en K 2
Ratage, il n’aura qu’à compter jus-K3.

La Sainte-Trinité apprise au KT :
Le père, le fils, Alliot-Marie.
Il piochera dans les faits divers un K 9.

Il repassera la vieille K7
De ses discours de 2007
Et du « Pov’ con, t’as qu’à te KC ! »

Il se sert une crème de K 6
Pensant qu’il mettra le peuple KO
Mais soudain voilà la Déesse K !

La déesse K de la finance internationale…

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire