DSK, la machine à tuer le temps

Ah ! Ce qu’ils peuvent piaffer d’impatience, tous ces politiciens égocentriques  ! Ah ! Ce qu’ils peuvent s’ennuyer tous ces candidats et supporters de candidats à 2012 ! Mais que faire pour tuer le temps en attendant cette seule échéance ?

Ils ont trouvé ! Ils vont parler de DSK encore et encore. Ils ne peuvent pas parler des propositions de résolutions des problèmes sans quoi ils affichent leurs divisions à couteaux tirés. Non, parler de DSK, ça c’est la good idea.

Attention, accrochez-vous, Anne Sinclair a déclaré : “Pour ce qui me concerne, je ne souhaite pas qu’il fasse un second mandat”. Point de vue très personnel (pour ce qui me concerne, je…) immédiatement repris, interprété, amplifié et déformé ! Vous comprenez, quand on n’a que ça à foutre… Nous, on travaille, mais eux…

Outre le caractère très personnel de ce souhait, si on recourt à la seule logique, on voit que l’échéance du mandat au FMI excède la date des Présidentielles. Anne Sinclair ne dit pas qu’elle souhaite voir son conjoint cesser son mandat exprès. « Mais si ! », rétorque l’UMP. « Comment ? Vous tenez des propos antisémites », répond le PS. Que conclure ? « Vive la France » ? En tout cas pas celle-là.

Donc DSK soutient Israël ? Oh mon dieu, quel scoop ! Laissons parler l’intéressé quand il n’était pas encore muselé par ses obligations internationales :

« Je considère que tout Juif de la diaspora, et donc de France, doit, partout où il peut, apporter son aide à Israël. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, à travers l’ensemble de mes actions, j’essaie d’apporter ma modeste pierre à la construction d’Israël ».

(Déclaration sur « Europe 1 », en 1991, reprise par le Magazine « La vie en France », le 11 avril 2002 sous le titre « Trop Proche-Orient »)

 » Pour ce qui me concerne, je » préfère un candidat qui pense avant tout à la France et aux Français. Mais de là dire comme Barouin qu’il écorne l’image de la France, c’est osé quand on regarde Kouchner, Alliot-Marie, Ollier, Hortefeux, Besson, et Sarkozy. Mais j’en oublie certainement.

Donc DSK ne représente pas la France du terroir ? Mais, oui, c’est exact. Pas plus que Sarkozy (qui représente Neuilly et les milliardaires). La comparaison avec François Bayrou est d’ailleurs flagrante.


Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire