La chanson des touts et des riens

I

Une chanson de touts et de riens,
Cela ne sert à rien du tout.

Pourtant une chanson qui passe partout,
Il n’y a pas à dire : ce n’est pas rien !

Car la chanson passe-partout,
Quelquefois elle ne « passe » rien !

Parfois elle porte plus que tout
La parole des « moins que rien ».

II

Une chanson de touts et de riens,
Cela ne sert à rien du tout.

Pourtant y’a celles qui sont là pour tout.
Et qui t’aident comme ça pour rien.

Celles-là ne paient pas de mine de tout,
Mais elles font du bien, mine de rien.

Pour elles tu n’es pas simple terrien.
Pour elles tout-à-coup t’es tout !

III

Une chanson de touts et de riens,
Cela ne sert à rien du tout.

Y’en a qui sont plus belles que tout,
Et d’autres juste mieux que rien…

Y’a des chansons de luthériens.
Et des chansons qui luttent et tout.

Y’a des chansons de grammairiens.
Y’a celles qui te crient « mets tout ! »

III

Une chanson de touts et de riens,
Cela ne sert à rien du tout.

Mais sans elles on est presque rien,
Pour elles on donnerait presque tout.

Y’a les chansons qui oublient tout
Et celles qui ne regrettent rien.

Chante-les toutes, ça ne fait rien
Que tu chantes comme un fait-tout…

Voris Bian

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire