C’est terrible de vivre heureux.

Aujourd’hui je sais bien : l’amour est une farce.
Et c’est grande faiblesse pour celui qui le croit
Eternel ou durable que de porter sa croix
En espérant sauver ce qui finalement le broie,
Le jettera aux vents. L’amour est une garce.

Et d’ailleurs, c’est terrible de vivre heureux.

Quand on cède au bonheur, c’est que l’on rend les armes.
Et nous voilà dressé à suivre son destin.
On refuse de voir en se levant matin
Que retrouver le soir l’amour n’est pas certain.
L’amour, ce n’est que mots, déchirures et larmes.

Et d’ailleurs, c’est terrible de vivre heureux.

Le temps d’apprendre à aimer il est déjà trop tard.
Cupidon a déjà déjà déserté la chanson
Et sa flèche se brise ainsi que l’unisson
Dans les deux coeurs criblés de regrets, de frissons.
Il ne sert plus à rien de sortir sa guitare.

De toute façon, c’est terrible de vivre heureux.

Le mal le plus terrible c’est bien de vivre heureux.
On triche et on s’étouffe, on trahit, on se ment.
Car l’amour enrichit d’abord mutuellement
Puis fait qu’on se détruit après réciproquement.
L’amour fort heureusement ne fait pas vivre heureux.

Tant mieux ! C’est trop terrible de vivre heureux.

Voris Bian

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique, Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire