L’UMP et son petit sous-marin bleu

C’est officiel depuis l’intervention de Sarkozy sur France 2 : le président et tout son équipage vivent dans un petit sous-marin bleu où tout va bien, où tout le monde est heureux. Jugez-en plutôt…

Un président à l’écoute du peuple ?

Mais puisqu’on vous dit que les Français ne sont absolument pas écœurés par les affaires d’argent ! Il y a dans ce pays une détestation malsaine de l’argent, et voilà tout ! Le président n’a pas daigné se soucier de son peuple et en a profité pour étaler ses propres états d’âme. « Moi, je souffre, moi… Et voici pourquoi je souffre et voici comment je souffre le martyre, moi. Mais pouvez-vous seulement me comprendre ? »

Un président à l’écoute du peuple ? Non ! Un déni total de l’exigence de moralité des citoyens et de la nausée générale. Les Français souffrent, le petit sous-marin bleu continue son chemin, sans se soucier de la pollution qu’il fait autour de lui, et sans les écouter.

Le chœur de l’équipage chante la gloire du capitaine

Le lendemain de l’intervention télévisuelle du capitaine, chaque membre de l’équipage est venu en personne exprimer sa gratitude et féliciter le maître. Tout comme, le chœur chanta les louanges d’Eric Woerth trésorier de l’UMP, ministre et ami de la 1ère fortune de France experte en évasions fiscales. Il n’y a pas si longtemps, le chœur chantait que le monde est beau dans un clip vidéo dont il ne percevait pas le ridicule, sur de jolies images importées des Etats-Unis, le pays qui les fait rêver, le pays de leur destination, quand ils auront fini d’écumer tous les paradis fiscaux de la planète. Avant, c’étaient des refrains à la gloire du génie Jean Sarkozy. Etc.

L’affaire bête en cours est classée.

Le Figaro l’a dit, TF1 l’a dit, l’Elysée l’a dit. C’est une petite affaire bête mais l’écueil est passé. D’ailleurs le « juge » Courroye nous a déjà lavés de tout soupçon. C’est Nicolas qui l’a dit à la télé. La presse, c’est Le Figaro. Tout le reste n’est que l’écume des choses ; Mediapart, un nid de fascistes qui propagent la calomnie et utilisent des méthodes dignes de la Gestapo.

Il semble que l’UMP se soit créé, au-delà du monde réel du pays qui souffre, au-delà du monde virtuel de l’Internet en colère, un petit monde médiatique où le ciel est aussi bleu que leur joli sous-marin financé par les gentils Bettancourt. Il est grand temps maintenant que Nicolas embarque dans son joli avion payé par les Français. Comme cela, il n’aura plus rien à envier aux émirs arabes ni à Bill Gates. « Quoi, le pouvoir d’achat ? Mais c’est la faillite ma pauv’ dame ! »

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire