Sans ma muse

Je ne m’amuse
Pas sans ma muse.
Sans elle,
Je n’ai plus mes ailes.

Pour le meilleur et pour le pire
C’est elle seule qui m’inspire.
Sans elle je me sens vidé,
Sans elle je n’ai plus d’idées.

Je ne m’amuse
Pas sans ma muse.
Sans elle,
Je n’ai plus mes ailes.

Sans elle je me sens tout vide.
Et pour tout dire aussi aride
Que le désert de l’Algérie.
J’ai besoin de mon égérie.

Je ne m’amuse
Pas sans ma muse.
Sans elle,
Je n’ai plus mes ailes.

Elle guide ma main sur la page.
Elle est ma reine, je suis son page.
Comme un pauvre errant je me traîne
Si je ne peux porter sa traîne.

Je ne m’amuse
Pas sans ma muse.
Sans elle,
Je n’ai plus mes ailes.

C’est elle qui conduit ma plume.
Quand sa menotte toute blanche
Volète autour de moi comme une plume,
Jamais ma page ne reste blanche.

Voris Bian 15 février 2012

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire