Le plus vieux métier du monde

I

Bel ouvrier ou monte-en-l’air,
Compagnon ou cambrioleur,
– Mais pas vous messieurs les violeurs -,
Venez vous envoyer en l’air !

Bel ouvrier ou maître-queue,
Ou jeune rôdeur en rodage,
De toutes conditions, de tous âges
Veuillez s’il-vous-plaît faire la queue !

Refrain :

Jadis, il y avait des gens de métiers
Qui pour la paix de leurs ménages
Savaient vingt fois sur le métier.
Remettre de la belle ouvrage.

Beaux ouvriers, vous devriez
Revenir et faire briller
La lueur dans les pupilles rondes
Des filles du vieux métier du monde.

II

Bel ouvrier, gentil voleur,
Aviateur, aiguilleur du ciel
– Mais pas vous les serial killers –
Venez goûter au septième ciel !

Bel ouvrier et dilettante,
Vieux routiers ou bien débutants,
Je saurai vous donner du temps.
Veuillez prendre la file d’attente !

Refrain :

Jadis, il y avait des gens de métiers
Qui pour la paix de leurs ménages
Savaient vingt fois sur le métier.
Remettre de la belle ouvrage.

Beaux ouvriers, vous devriez
Revenir et faire briller
La lueur dans les pupilles rondes
Des filles du vieux métier du monde.

III

Beaux ouvriers des aciéries,
Petits blaireaux, pour ramoner,
– Pas vous les violeurs en série –
Passez donc par ma cheminée !

Jeune homme au joli métissage,
Laisse ton maître en apprentissage
– pour toi je tiendrai permanence –
Viens donc me voir en alternance.

Voris Bian 13 février 2012

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire