A la source de tes sourcils

I

A la source de tes sourcils,
Avec mon bâton de sourcier,
Je cherche l’eau sans sourciller
Et sans me montrer trop docile,

Je suis le chemin vers tes cils
A longues pointes si graciles
Que je contemple sans ciller.
Je sens tout mon sang frétiller…

II

A la source de tes sourcils,
Lorsque mon bâton de sourcier,
Se courbe et puis soudain oscille,
Je me dis que la source y est.

Alors je marche vers tes cils
Et dans les senteurs de persil,
Je fais des gestes de sorcier.
Et je me mets à sautiller.

III

A la source de tes sourcils
Je vois une larme scintiller
Au loin à l’ombre de tes cils.
Au lac des paupières qui oscillent.

Je suis la route en pointillés :
Quelques traces de fin ricil,
Et du sel tombé de tes cils.
Et je commence à vaciller.

IV

A la source de tes sourcils,
Je remonte au mont nourricier.
Je me ressource enfin. Facile
De sentir mon coeur pétiller.

Je suivrai la voie de tes cils
Demain. Ce n’est pas très sorcier
Depuis la source de tes sourcils
Avec mon bâton de sourcier.

Voris Bian 6 février 2012

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire