Amarre et cage

Dans la toile de lin
De lin du lundi
Souffle un vent vilain,
Le vent du lundi.

Dans la petite mare,
La mare du mardi,
Où j’ai mes amarres.
La mer a grandi.

Et je vois la mer,
Mer du mercredi,
Mer salée amère
Monter à midi.

Elle vient dans ses jeux,
Ses jeux du jeudi,
Humer l’air maudit
Et marécageux.

Oui mais c’est le vent,
Qui le vendredi,
Garde bien vivant
L’marais du Midi.

Et tout çà me dit
De rester ici.
Chaque samedi
Vivre où ça me dit.

La mer ça dit Manche,
C’est une mer en cage.
J’préfère les dimanches
Dans les marécages.

Voris dimanche 2 octobre 17 heures. Version définitive. Pour un artiste de Jamendo qui m’a demandé des textes sur le thème du marécage.

Annule et remplace la version précédente.

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire