La défense de DSK s’effondre

La défense de DSK s’est effondrée : le seul mensonge lié aux faits n’en est pas un.

La défense avait menti. La preuve est apportée que la femme de chambre n’avait pas fait le ménage das une autre suite après les faits. Mais c’est trop tard, le procureur va opportunément clore le dossier.

Comme quoi, pour certains, le mensonge grossier profite…

 

 

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans International, Justice. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire