Enveloppe retour pour Bettencourt

Le gouvernement a réformé l’ISF (impôt de la solidarité sur la fortune). La solidarité jouera pleinement désormais en faveur des…plus riches !

Ce nouveau cadeau aux très riches fait partie de ce que j’appelle « l’enveloppe retour », c’est-à-dire le retour sur investissement des mécènes tels que Liliane Bettencourt chez laquelle le candidat Sarkozy allait quémander des enveloppes krafts remplies de billets de banque.

Lors de sa campagne truquée de 2007, Sarkozy a récolté des sommes fantastiques pour son parti et pour lui-même. Il rembourse au centuple avec l’argent de nos impôts.

S’il n’y a pas de « baguette magique » pour notre pouvoir d’achat, comme le déclare François Fillon, il y a bien une baguette magique pour les plus riches. Et pour ne pas que cela se voie de trop, pour faire passer plus discrètement la réforme en conseil des ministres, on tape sur les plus faibles : les bénéficiaires du RSA, ces « privilégiés », ces « assistés », ces « profiteurs », ce « cancer » de notre société.

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire