Ben Laden : même son cadavre terrifie l’Amérique !

L’une des explications les plus aberrantes et les plus idiotes données par l’administration américaine est que Ben Laden constituait un grand danger, comme prisonnier on peut comprendre mais aussi comme cadavre ! Il a un visage « atroce » dit-on… Mon dieu, éloignez les enfants mais aussi les adultes que nous sommes.

La Grande Amérique tremblait de conserver quelques heures de plus le cadavre le temps de rassembler les preuves nécessaires à convaincre l’opinion publique et les experts. Mais non, l’Oncle Sam faisait dans son pantalon devant le corps du terroriste. A mourir de rire.

Cet empressement à détruire le corps de manière irréversible témoigne d’une volonté de détruire définitivement tout risque de voir contrarier la thèse de l’appartenance du corps à Ben Laden. Méthode efficace mais arbitraire et qui ne peut que jeter le discrédit sur la vérité donnée en haut-lieu.

Cette Vérité révélée (puisque sans aucune  preuve) doit être crue comme parole d’évangile. Cela tombe bien, les Américains sont très friands de ce genre de chose. Ils ont tant besoin de croire et de soupirer de soulagement qu’ils n’émettent pas la moindre critique. Le patriotisme et l’intégrisme religieux de ce peuple m’étonneront toujours. On a dû sortir les bibles et les crucifix pour fêter ça ! La croisade contre l’Hérétique s’est soldée par un mot historique « justice est faite ! » Et on ajoutera : « circulez, y’a rien à voir ! »

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans International. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Ben Laden : même son cadavre terrifie l’Amérique !

  1. Mirabelle dit :

    que ne ferait on pas pour se faire réélire ! tout est bon et bien cynique !
    en plus, cela va justifier une politique sécuritaire … ouh … au secours j’ai peur !
    trop nul ! on est vraiment gouverné par des petites frappes … et des grands malades !

Laisser un commentaire