La rose de Jericho

(chanson improvisée en commentaire sous un article publié sur Agoravox « roses de Jericho« )

Je suis un petit moricaud
Et tous les Blancs de moi ricanent
Quand je porte mon jerrican
A la rose de Jericho.

Je ne suis pas un botaniste.
Moi je suis un zoologiste.
Je suis noir et je porte mon eau
A la rose de Jericho.

On ne me laisse pas passer.
L’eau que je porte n’est pas assez.
Alors la belle astéracée
Est morte hélas terrassée.

Et mon harmonica de moricaud
Lui joue un air de Moricone.
Mais la rose de Jericho
N’était pas morte, pas si conne.

Elle est passée, virevoltant
Entre les maisons des hommes blancs
On dit qu’la rose de Jericho
Avait une âme de moricaud…

Voris Bian

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire