Un remaniement « diplomatique » ?

Pendant un temps tout allait bien aux Affaires étrangères. Il y avait Zorro et Bernardo le Muet. Celui qui ne démissionnait jamais quel que soit le prix à payer sur son honneur et ses principes. Puis cela s’est compliqué, il y a eu MAM, la ministre rigide en tout sauf pour ses affaires,  qui ne démissionnait jamais non plus mais ce quelles que soient les conséquences sur les élections, sur le pays, sur le monde. Et même si cela déplaisait fortement à son camp et à son patron. MAM, la ministre des affaires privées à l’Etranger… Pauvre Sarkozy ! Que faire avec celle-là ? Lui qui n’aime pas démettre.

Alors quoi, rappeler Borloo ? Délicat après son « casse-toi, pochtron ! » adressé à celui qui se voyait déjà en haut de l’affiche et avec un ticket chic pour 2012.

L’heure serait donc au remaniement diplomatique et historico-géographique. Sauf que j’y vois plutôt une réorganisation des troupes de l’UMP en vue de la prochaine Présidentielle. Les uns d’un côté, avec Juppé ou Fillon. Les autres dans le dernier carré autour de Sarkozy qui se bunkarise au sein de son parti. Et oui, Hortefeux ne part pas : il arrive ! Il arrive comme conseiller étroit à l’Elysée pour consolider la propagande stigmatisante dont Sarkozy aura besoin contre le FN. Dans ce dernier carré d’irréductibles, il y a aussi,  à la Défense, Gérard Longuet, ancien membre éminent du mouvement Occident, un mouvement qui se revendiquait ouvertement fasciste.Gérard Longuet que la presse préfère présenter comme le représentant de l’aile libérale. Mais dites-moi, à la Défense de quoi ? Apparemment de l’Occident dans son expression la plus réduite et la plus fermée… L’ouverture à l’Extrême-Droite est ainsi annoncée.

Il faut y voir un signe très clair : l’Occident – façon FN- Sarko and Co- est apeuré par les révolutions arabe et d’Orient; il se retranche derrière ses valeurs les plus viles et il est décidé à montrer sa plus vilaine face… son cul !

Ne croyez rien de ce qu’a dit Nicolas Sarkozy hier soir, la vérité est qu’il ne gère pas avec calme et responsabilité les suites des évènements arabes : il les subit au contraire et il en a très peur. Il compte cependant faire partager ses propres peurs et les exploiter à des fins toutes personnelles. Qu’on se le dise, la droite déjà dure va se durcir. La campagne sera raciste, rejetante, et stigmatisante !

Donc, on disait remaniement « diplomatique ». Hum ! Pas seulement…

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire