2011, année héroïque

Ils avaient leur carte à jouer,
A Carthage, et même un joker.
Égyptiens, à vous de jouer :
Conduisez tout le peuple au Caire !

« Du haut de vos Pyramides
Quarante siècles vous contemplent ! »
Se tendent aussi les mains avides
Des drôles de marchands de temples.

Alliot-Marie s’envole de Nice
Pour faire un tennis à Tunis.
On dit qu’il n’y a pas malice.
Mais la France est pleine de vice…

Elle dit qu’elle saisit les valeurs
D’Ali et des 40 voleurs
Mais ses mots n’ont aucune valeur :
Il y a entraide entre voleurs.

Je n’ai que des mots élogieux
Pour le peuple beau de Carthage
Il ne se laisse pas prendre en otage
Par le sectarisme religieux.

Dans le désert de Giseh,
C’est là que vous gisez,
Géants ! Et le petit peuple Égyptien
A vos pieds fait Lilliputien.

Mais il ne vous baise plus les pieds.
Il ne se laissera plus épier.
C’est un p’tit marchand de fruits, pas bonze,
Qui a embrasé deux-mille-onze !

Voris Bian

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique, International, Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire