Le renouveau de Carthage

I

A Carthage
Il régnait sans partage
Jamais en ballotage
Et le peuple en otage.

A Tunis,
Il gérait ses milices
Soumises à ses caprices
Qu’on appelait la police.

Refrain :

Ils se sont fait des tunes, easy
Sur le dos de la Tunisie.
Mais le pouvoir va changer de main,
C’est la révolution de jasmin !

II

A Carthage,
Il gérait l’héritage
Faisant avec battage
Miroiter ses mirages.

A Tunis,
Il maniait l’artifice
Cachant par sa malice
Ses actions prédatrices.

Refrain :

Ils se sont fait des tunes, easy
Sur le dos de la Tunisie.
Mais le pouvoir va changer de main,
C’est la révolution de jasmin !

III

A Carthage,
Il menait le pillage
Au mépris des dommages,
Au mépris du chômage.

A Tunis,
Il tirait bénéfice
Des forces corruptrices,
De sa famille complice.

Refrain :

Ils se sont fait des tunes, easy
Sur le dos de la Tunisie.
Mais le pouvoir va changer de main,
C’est la révolution de jasmin !

IV

De Carthage,
Nous n’avions que l’image
Des agences de voyage
Et jamais davantage.

De Tunis,
Une image très lisse
De séjours de délices.
Mais tout était factice.

Refrain :

Ils se sont fait des tunes, easy
Sur le dos de la Tunisie.
Mais le pouvoir va changer de main,
C’est la révolution de jasmin !

V

A Carthage,
Tous les grands personnages
Venaient lui rendre hommage
Puis il fit un carnage.

A Tunis,
La France grande complice
Offrit ses bons services
Aux funestes milices.

Refrain :

Ils se sont fait des tunes, easy
Sur le dos de la Tunisie.
Mais le pouvoir va changer de main,
C’est la révolution de jasmin !

VI

De Carthage,
On tirait tant d’avantages
Qu’on songea au sauvetage
Du tyran sans courage.

De Tunis,
On tirait bénéfice
Des jeunes sacrifices
De toutes les injustices.

Refrain :

Ils se sont fait des tunes, easy
Sur le dos de la Tunisie.
Mais le pouvoir va changer de main,
C’est la révolution de jasmin !

Aujourd’hui l’avenir se partage
Au prix des sacrifices.
La carte à jouer est propice
A l’esprit nouveau de Carthage.

Voris Bian

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire