Le peuple, une organisation terroriste à réprimer

Il y a un point sur lequel Ben Ali et le gouvernement de la France sont catégoriques : le peuple qui se révolte contre sa misère, entretenue par le pouvoir et ses alliés, est une organisation terroriste dangereuse qu’il faut réduire au silence. Mais qui sont ces gens qui se permettent de réclamer de quoi survivre ? Cette violence est intolérable et d’ailleurs Michèle Alliot-Marie, qui se félicite certainement de la cinquantaine de tués par à balles policières, se dit prête à prêter main-forte sans condition à la police de Ben Ali pour descendre quelques dizaines de terroristes supplémentaires. C’est une réponse « équilibrée », paraît-il.

Le message que nous renvoie le gouvernement français est limpide : nous sommes prêts à tout justifier au nom de la lutte contre les risques réels et supposés du terrorisme islamiste. Transposée en France, on voit ce que cela pourrait donner…

La France se singularise complètement en approuvant les assassinats perpétrés en Tunisie, alors que même la tiède Europe, d’ordinaire si lente à se coordonner et à parler d’une seule voix s’est déjà exprimée contre cette sauvagerie, ce terrorisme d’état dans un pays où la démocratie est bafouée depuis si longtemps avec un président à vie – de fait – qui modifie la constitution au gré de ses envies.

Et vous ? Vous en pensez quoi : le peuple est-il une organisation terroriste à réprimer ?

Comme le dit Yann Wehrling, le peuple qui descend dans la rue doit être entendu. Le dictateur n’a apporté aucune réponse sinon pour sombrer dans la démagogie pour faire bonne figure aux yeux du monde : 300 000 emplois serait créés en 201 2 ? Ah oui ! Et où ? Dans quelles branches ? Quels financements ? Quand il s’agit de demander des détails, on voit que cette annonce ne sert qu’à donner le change au reste du monde pour que ce dernier ne fasse pas ingérence, et à semer le doute chez les manifestants. Le ministre de l’intérieur remplacé ? Et alors ? La belle affaire. Qu’est-ce que cela change pour les gens qui meurent de faim ? Ben Ali a fait le seul choix de la répression sanglante et la France a fait le choix de fermer les yeux. Honte à la France !

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire