Les dilemmes de ma Lady M

Ce texte épuise toutes les possibilités de rimes en « m » de la langue française. Sauf Midem (j’ai préféré choisir « modem » » !)

I

Vais-je célébrer un baptême
A l’église de Bethléem,
Ou déposer des Chrysanthèmes
Sur les tombes à Jérusalem ?

Brûler les Sorcières de Salem
Ou bien le monstre du golem ?
Brûler les tabous et totems
Ou bien libérer le blasphème ?

Refrain :

ça l’ennuie trop, ma lady M.
ça l’ennuie trop, les dilemmes
Elle préfère dire que l’on s’aime,
Oui ! L’essentiel, c’est ce que l’on sème.

II

Oui mais s’aimer en tandem
Ou faire l’amour au harem ?
Se rendre à la messe de Harlem,
Ou bien vénérer Saint-Anselme ?

Respecter la loi de Thélème
Ou mener la vie de bohème ?
Mener une vie, toujours la même ?
Bronzer ou bien rester tout blême ?

Refrain :

ça l’ennuie trop, ma lady M.
ça l’ennuie trop, les dilemmes
Elle préfère dire que l’on s’aime,
Oui ! L’essentiel, c’est ce que l’on sème.

III

Faut-il chanter le requiem
Ou bien écouter la Neuvième ?
Faut-il écouter la FM
Ou aller au concert de M ?

Payer des droits à la SACEM
En écoutant Vincent Delerm
Ou bien contourner le système
Au moyen de quelque stratagème ?

Refrain :

ça l’ennuie trop, ma lady M.
ça l’ennuie trop, les dilemmes
Elle préfère dire que l’on s’aime,
Oui ! L’essentiel, c’est ce que l’on sème.

IV

Faut-il débattre des problèmes
Ou bien combattre ad hominem ?
Quel argument prendre, le deuxième
Ou alors l’antépénultième ?

Doit-on employer des barèmes
Ou bien plutôt des théorèmes ?
Doit-on défendre les emblèmes,
Ou construire plus de HLM ?

Refrain :

ça l’ennuie trop, ma lady M.
ça l’ennuie trop, les dilemmes
Elle préfère dire que l’on s’aime,
Oui ! L’essentiel, c’est ce que l’on sème.

V

Nous faut-il jeter l’anathème
Sur ceux qui vont aux parcs à thème ?
Et sur ceux qui roulent en BM
Qui s’endettent chez Cetelem ?

Est-ce qu’on doit mettre de la crème
Pour dissimuler ses œdèmes
Peut-on arborer son diadème
Doit-on cacher ses pierre de gemme ?

Refrain :

ça l’ennuie trop, ma lady M.
ça l’ennuie trop, les dilemmes
Elle préfère dire que l’on s’aime,
Oui ! L’essentiel, c’est ce que l’on sème.

VI

On reste, on compose un poème,
On va au salon d’Angoulême,
A la grand messe du MoDem ?
On mange des pâtes avec des nems ?

Ou des moules-frites, c’est idem ?
On navigue sur le Bélem ?
Bon ! Est-ce qu’on se fait un grand chelem
Ou bien est-ce qu’on tire une grosse flemme ?

Refrain :

ça l’ennuie trop, ma lady M.
ça l’ennuie trop, les dilemmes
Elle préfère dire que l’on s’aime,
Oui ! L’essentiel, c’est ce que l’on sème.

Voris Bian 27 décembre 2010

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire