Trois hommes et un coupe-faim

Alerte en quatre-vingt-dix-huit !
Mais si tu parles du Mediator,
Avec Kouchner, il prend la fuite.
Mais il était ministre alors…

Et que dire de Nora Bora,
L’actuelle secrétaire d’Etat
Qui est chargée de la santé
Qui a fait dix ans chez Servier ?

Sarkozy connaît la recette
De l’arrivisme en politique.
C’est lui qui donna la rosette
A l’industrie pharmaceutique.

Et c’est ainsi qu’en 2009,
Empli d’un enthousiasme neuf,
Il félicite Jacques Servier.
Ces intérêts que vous serviez,

Monsieur Nicolas Sarkozy,
– Mais le dire est une hérésie _
Ne sont pas ceux d’la République
Mais guidés par l’amour du fric.

Le troisième homme, c’est Bertrand.
Il dit rien (« silence dans les rangs »).
A lui d’enterrer cette affaire
De pousser les juges à se taire…

Voris Bian

Eventuellement un refrain:

Medhhi a-t-il raison ou bien tort
Quand il médit du Mediator ?
Ce médicament coupe-faim
Qui précipitait votre fin…

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire