Nicolas le mentaliste et Carla le marchand de sable

Cela mériterait une chansonnette mais je n’ai pas le temps (pas encore en vacances), alors je fais court.

Sarkoboy et les Indiens, c’est fini mais de retour au pays, Nicolas nous rejoue la scène avec Carla (pas si mauvaise actrice que çà…). Nicolas le mentaliste touche ses interlocuteurs au bras ou à l’épaule et les hypnotise, les soumet à sa volonté. Sa complice, Carla joue les marchands de sable de charme en répandant d’un geste auguste et gracieux de la poudre de perlinpinpin sur la foule en adoration. Nicolas parle de sa femme, la regarde en souriant : ah ! quelle belle romance ! Ceci se passe à Avignon. « Vous savez bien : on y danse, on y danse ! »

Et Nicolas parle « franchement » et dit les choses « clairement ». Méfiez-vous de ceux qui abusent des mots « clair » et « clairement », ce sont toujours des embrouilleurs de première. A l’écoute de ces mots, soyez immédiatement sur vos gardes ! Xavier Bertrand et Jean-François Copé sont très forts aussi pour parler « clairement », « franchement », « honnêtement ». Tellement honnêtement que Copé a voulu supprimer les sanctions légales de ses magouilles, craignant sans doute pour ses petites (enfin très grosses) affaires…

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire