A Crèchemerle

Sujet d’actualité ayant inspiré cette chanson.
Les bien pensants laïcs attaquent un maire pour avoir exposé une crèche de Noël ! C’est le danger d’être en-dehors de l’UMP et du PS (maire apolitique qui expose son credo ici). Ensuite, j’ai brodé…

Il tape sur des casseroles,
Il chante comme une casserole,
Mais il ne traîne pas de casseroles.
Il ne dit pas « veni, vidi, vici »
Il n’a pas d’affaire Karachi.
Mauvais maire mais bon père.

Il tape sur de la vaisselle,
Il chante comme une crécelle
Mais il tire pas sur la ficelle.
Il n’agresse pas les journalistes,
Il respecte le scrutin de liste,
Mauvais maire mais bon père.

Il tapote un peu sur les touches,
Il chante le matin sous la douche,
Il ne s’en prend pas aux manouches
Il trempe pas dans des affaires louches,
Il vante pas les français de souche,
Mauvais maire mais bon père.

On le voit qui tape du pied,
Tandis qu’il chante comme un pied.
C’est sa façon d’prendre son pied.
Il fréquente pas les Bettencourt,
Il n’a pas d’affaire qui court.
Mauvais maire mais bon père.

On le voit pas à la télé.
On ne le voit pas marteler
Qu’il n’y a pas d’alternative
Et justifier toutes les dérives
Par des déclarations hâtives.
Mauvais maire mais bon père.

Il n’aime pas aller chanter
Sous les fenêtres du PS,
Ni baiser les pieds, les dorures
De l’argent-roi, de l’imposture.
Apolitique donc mauvais maire.
Mauvais maire mais bon père.

Mais pas « père » comme vous l’entendez,
Vous qui lui jetez la pierre
Au nom de la laïcité,
Vous qui déclenchez une guerre
Pour une scène de Nativité.

Mauvais maire mais bon père.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire