Cantona que l’amour

Cantona que l’amour
Pour vivre nos promesses
Sans nulle autre richesse
Que d’y croire toujours

Cantona plus qu’Eric
Pour lutter contre le fric
Et foutre un coup de boule
A ces banquiers maboules

Alors sans avoir rien
Que la force d’aimer
Nous aurons dans nos mains,
Amis tous les banquiers.

P.S : Je rappelle que les ménages surendettés en France sont de plus en plus nombreux. Par conséquent que Cantona jette aussi à la cantonnade « Français, françaises, retirez vos découverts ! » ça aurait de la gueule non ? Au point où l’on en est…

Allez encore un bout de chansonnette :

Quand on voit plus rien qui tient,
On voit venir Patrick Sébastien
Qui veut jouer les saltimbanques.

Juste avant il y a eu Shivardi
– A défaut de Laurel et Hardy –
Et au début ce fut Coluche
Devenu notre coqueluche.

Et pour finir quand on a
Tout essayé, vient Cantona
Contre les banques.

Cantona que l’amour
Pour vivre nos promesses
Sans nulle autre richesse
Que d’y croire toujours

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire