Un peu de poésie

Mon prochain album musical sera un recueil de quelques-uns de mes nouveaux poèmes (après tout, ce blog ne s’appelle-t-il pas « taverne des poètes » ?).

Voici en avant-première deux de ces poèmes.  Ils seront illustrés de musique de ma composition.

Le Respirant

Je ne connais de l’Enfance que son royaume de ciel à flaques d’errance.

Je ne connais de la jeunesse que son cri de vertige nocturne.

Je suis né d’une rumeur d’avant-ciel, d’un impossible jour.
Je suis né du Verbe et de la souffrance.

Je suis le Respirant.

Je vis au coeur des mots qui sont mon ventre.
Je visite tout ce qui chante. Là se trouve ma vigueur. Au-dessus de l’océan simple. Là je scintille neuf.

Un homme qui voudrait parler

La poésie qui engorge mes veines est une fille fraîche et primitive.

Je ne suis rien d’autre qu’un homme qui voudrait parler.
J’ai tant à dire mais les mots trop souvent m’ignorent.
Ou bien alors les mots me traversent comme des flèches ou par saccades de silence.

On naît poète pour butiner les galops du vent, pour dormir dans l’âme des jours.

On se sait encore poète quand on peut grainer un peu de soi dans la nuit fatiguée.

Paul Cosquer

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire