Les turpitudes du président Salcon

Salcon est le nom que je donne désormais à ce sinistre personnage qui fait honte à la France. Je ne le nomme plus car son patronyme éclabousse la bouche qui le prononce.

Ainsi donc, le président Salcon joue les goujats à Bruxelles en conseillant à Viviane Reding d’accueillir tous les Roms dans son pays, le Luxembourg ! Mais Salcon (oui, j’ai enlevé le titre de président, c’était trop d’honneur pour un qui ne le mérite pas) ne saurait s’en tenir là. Il décide de prêter des propos à la chancelière allemande : Angela lui aurait confié en substance « bravo, monsieur Sarkozy pour ce que vous faites contre les Roms. J’en ferai moi-même autant très prochainement. »

Décidément, Salcon ose tout et c’est même à ça qu’on le reconnaît.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire