Gentillesse, we can !

Soyez méchamment gentils en ce vendredi 13 ! C’est l’idée que lancent conjointement Psychologies magazine et le quotidien Metro. Devenez la Mimie Mathy ou le Dany Boon du jour ! Et, par exemple, rendez service ce jour-là à une personne malade à l’hôpital qui ne reçoit aucune visite. C’est l’une des idées de la liste des bonnes actions proposées par Psychologies magasine et Metro.

 
Vendredi 13 novembre sera donc la Journée de la gentillesse. Avec la possibilité de tester votre niveau de gentillesse en ligne sur  Psychologies.com. Voilà une initiative pour le moins incongrue dans un monde de plus en plus cynique où intelligence rime avec méchanceté. Le quotidien Metro co organise cet évènement. le journal « au féminin.com » détaille cette journée de la gentillesse. Mais il serait bon que l’effort ne soit pas que féminin et que les messieurs y mettent aussi du leur (et pas du leurre). En effet, il faut savoir que dans les monde très dur qui est le nôtre, le mâle rechigne à faire preuve de gentillesse qui serait perçue selon lui comme un signe de faiblesse. La femme y céderait plus volontiers. Le mâle ira jusqu’à dire que la gentillesse, c’est bon pour le monde de Casimir et des Bisounours. Mais s’il avait tort et si la gentillesse était l’avenir de l’homme ?
 
Le site « au féminin.com » relate une étude scientifique qui affirme que la gentillesse n’est ni un aveu de faiblesse ni une marque de simplicité d’esprit.
 
Le phénomène est mondial ! 
 
Selon le journal breton Le Télégramme, l’idée est née au Japon, dans les années 1960, après de violentes altercations entre policiers et étudiants à l’université de Tokyo. Le président de la fac se mit en tête de réconcilier les belligérants par des initiatives gentillesse de part et d’autre.
 
Le World Kindness Movement, « Mouvement mondial de la gentillesse », existe depuis 1997 et compte plus de trois millions de membres dans une quinzaine de pays, dont l’Australie, le Canada, l’Angleterre, l’Italie, la Corée du Sud, Singapour depuis 2000.
 
La gentillesse est la noblesse de l’être humain. La preuve, tapez « gentillesse » dans le moteur de Wikipedia et vous aurez ce résultat. La gentillesse serait l’apanage des gentilshommes.
 
Mais si la Journée de la gentillesse peut engendrer de vraies bonnes actions pour illuminer le quotidien de quelques personnes, tant mieux et le monde ne s’en portera que mieux. Il ne faudrait pas cependant que la gentillesse dégouline de bons sentiments et d’hypocrisies, d’affectation, sans quoi nous pourrions embrasser la cause d’Etienne Chatiliez qui sait si bien peindre la méchanceté qui s’empare des individus soumis trop longtemps à la gentillesse de leur entourage et lassés de la mièvrerie et des compromissions : La vie est un long fleuve tranquille, Tatie Danielle, Tanguy sont des trésors de méchanceté réactive à l’excès de gentillesse, parfois de bondieuserie et de bigoterie.
 
Qu’au moins ce vendredi 13 soit le jour porte-bonheur, au sens où chacun porte du bonheur à une autre personne !
 
Sinon, que ce soit la journée du sourire ! Car un sourire, c’est déjà le début de la gentillesse.
 
 
Ce serait la journée du sourire.

 
Ce serait la journée du sourire.

Non officielle, non décrétée.

Pas un sourire du dimanche
dans son habit du dimanche.

Pas un sourire de semaine,
demi-sourire à peine.

Pas un sourire de vacances.

Pas un sourire en-dedans.

Mais un sourire à pleines dents.
Sourions simplement !

Ce sera le pays du sourire…

 
Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire