Savoir reverdir

Nous avons répandu des hirondelles sur vos plaines.
Des bateaux sur les prolongements de vos mers.
Nous nous aimons en boucle à l’ombre des baisers,
à l’ombre des bateaux.
Nous nous aimons assez pour grandir au fil des jours.

Sans doute sommes-nous transportés d’étincelants désastres.
Mais nous n’appartenons pas à ces hommes modernes aux argileuses ramures.
Ils ne savent pas jouxter les étoiles ; ils ne savent pas reverdir.

Paul Cosquer 5 avril 2012

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire