A Anvers, à l’endroit

I

J’ai de l’amour à votre endroit.
Alors je vous écris en vers.

Vous êtes étudiante en droit,
Et moi de passage à Anvers.

Experte en jurisprudence
Ai-je fait preuve d’imprudence ?

II

Je vous compose quelques strophes,
Je vous invite en catastrophe

A aller au Palais des Doges,
Pour oublier un peu ces toges.

Ces lois, ces codes, ces jugements.
Remettez-vous à mon jugement !

III

Je vous inviterai au théâtre
Loin de ce vieil amphithéâtre.

Mignonne, allons voir si la prose
Que ce soir l’on nous y propose

Taquine encore l’alexandrin.
Dans la bouche de Monsieur Jourdain.

IV

Mon seul travers est d’aller droit.
Ayant de l’amour à votre endroit,

J’ai composé – je suis adroit –
Un contrat de mariage en vers.

Vous étiez étudiante en droit,
Et moi de passage à Anvers…

Refrain :

Il y a l’avers et le revers
De la médaille et de toutes choses.
De la poésie, de la prose.
Parfois on essuie des revers
Et tout semble aller de travers.
Moi je dis que la ville d’Anvers
Est de loin le plus bel endroit.
C’est une étudiante d’Anvers
Qui m’a remis le cœur à l’endroit.

Voris Bian 16 février 2012

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire