L’anémie c’est l’ennemie

Samedi soir dans l’émission « on n’est pas couché », le docteur Ducan n’a pas eu le temps de poser des questions à François Bayrou car l’insupportable Audrey Pulvar n’arrêtait pas de parler. Dommage, car le docteur Ducan voulait parler de régime amaigrissant. Audrey Pulvar, qui est aussi la compagne d’Arnaud Montebourg, était agressive et risquait le coup de sang. Cela m’a inspiré une chanson…

I

Y’avait Mairus, et pi Fanny,
Y’avait César et Césario.
Tout était bien dans l’scénario
Pour fêter cette épiphanie.

J’avais la couronne sur la tête.
J’avais mangé de la galette.
Et bien que ce soit nourrissant
Je m’suis mis à manquer de sang.

Refrain :

Car l’ennemi c’est l’anémie.
T’as pas la pêche de Mimie Mathie
Car l’ennemi c’est l’anémie.
C’est l’apathie qui t’aplatit.

II

Y’avait un cassoulet bien gras
J’avais bien saucé ma saucisse.
Tout était bien dans l’synopsis
Pour fêter un bon Mardi Gras.

J’étais gavé de haricots.
Mais c’qui m’courait sur le haricot
C’était l’régime amaigrissant
Pour lequel je m’rongeais les sangs.

Refrain :

Car l’ennemi c’est l’anémie.
C’est pire que la colopathie.
Car l’ennemi c’est l’anémie.
C’est l’apathie qui t’aplatit.

III

Quand viendra mon anniversaire,
Je vais m’lâcher, je serai moins strict
J’ai déjà prévu dans le script
De siroter quelques bons verres.

Je mangerai un bout de gâteau
Et pour pas me prendre de râteau
Avec les filles car c’est vexant,
Je boirai un grand verre de sang !

Refrain :

Car l’ennemi c’est l’anémie.
Elle m’inspire aucune sympathie.
Car l’ennemi c’est l’anémie.
C’est l’apathie qui t’aplatit.

Mais du sang partout j’en ai mis.
Et maintenant mon anémie
C’est une véritable endémie.
Tant pis, « garçon un demi ! »

Voris Bian 9 janvier 2012

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire