Casanova le récitant

J’ai écrit cette chanson en m’inspirant de cet article, paru aujourd’hui sur Agoravox, et dont je conseille la lecture.

La chanson d’Arioste

Connais-tu Angélique ?
comme son nom l’indique
C’est la reine des anges.
Au pays des mésanges,

Elle est super nova.
Et moi Casanova
Aux récits alléchants,
J’en vais conter les chants

A Voltaire, à Genève,
Pour que ses chants s’élèvent
Sur les ors et les lys,
D’sa maison des Délices.

Fi de ma vie lubrique !
Je lus avec constance
Les merveilleuses stances
De la belle Angélique.

Ayant ému Voltaire,
Les mésanges autour
Au milieu des vautours
Tout-à-coup voletèrent.

D’Arioste étaient les stances
Que moi grand séducteur
J’aimais avec constance.
On a des Don Juan souvent un point de vue réducteur…

Voris Bian 30 décembre 2011

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire