Poésie + chanson du dimanche

Poésie 10 juillet

Les poètes naissent, vivent et combattent. Ils s’ébattent jusqu’à la dernière goutte de vie. Ceux qui errent parmi les villes apprennent chaque jour un mot de douleur nouveau, plus retenu que l’impatience.

Poètes, vous êtes ce qui tressaille de mieux.

Le poète fait rouler ses flots, les fleuves que la mer a délaissés.

Voici des violettes, des bateaux, des hirondelles. Des visages, des doigts, des têtes et des mains ! Des mains pour arracher une journée au temps qui flambe.

***

Les décrets de la connaissance ont la futilité du vent. La poésie a la saveur délectable de la sève animale des roses.

***

Rimbaud : Né de la ruse composée de l’enfance et de la déraison. Un matin plein d’oiseaux lui sortait par la bouche.

***

Le cortège des hommes libres lève des hymnes puissants comme des fleuves.

Paul Cosquer

Chanson 10 juillet: La mélasse
I

Le matin que la terre est basse
Quand il faut quitter sa paillasse,
Pour monter dans le tram hélas
La mélasse
La mélasse

Lorsque le temps est dégueulasse
Il faut quand même aller en classe
Partir la mort dans l’âme hélas.
La mélasse
La mélasse

II

Le bon dieu a tiré la chasse.
Il tombe des tonnes de mélasse.
Que tu bosses, que tu chômes hélas
La mélasse
La mélasse

Il n’est plus temps que tu t’prélasses
Ni que tu t’admires dans la glace.
Tu dois quitter ton homme hélas
La mélasse
La mélasse

III

Tu auras beau changer de place,
Le temps avec toi se déplace,
Il est bien là le drame hélas :
La mélasse
La mélasse

Elle atteint même les palaces,
Et elle englue la populace
Comme les amants qui s’aiment hélas.
La mélasse
La mélasse

IV

On est trempé comme des limaces
Et on est d’une humeur fumace.
Et on risque le rhume hélas.
La mélasse
La mélasse

Le soir on rentre et quoi qu’on fasse,
On boit la soupe à la grimace.
Le corps est mort et l’âme est lasse.
L’âme est lasse
L’âme est lasse.

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire