Le journalisme couché

Des milliers d’images ont été prises du raid de la nuit de dimanche à lundi mais pas une seule n’est montrable. Ceci est la vérité. Les journalistes l’approuvent et renoncent à leur droit à l’information que traditionnellement ils invoquent à tout bout de champ.

Jésus Obama a parlé et sa parole est d’évangile.

Amen.

Quant à moi, il paraît que j’ai rejoint le camp des complotistes décérébrés, des fanatiques partisans de Ben Laden (puisque j’aurais souhaité un procès sommaire en guise de preuve des faits et pour les victimes), de représentant de la droite dure (Libération affirme en effet que seule la droite dure se pose des questions sur cette affaire bourrée d’invraisemblances).

Demain je serai sans doute classé dans la catégorie « mécréant » voire « terroriste » ou « néo nazi ». Si c’est un jour le cas, ma dernière parole sera un cri « allez tous vous faire foutre ! »

Le droit à l’information est supprimé.

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans International. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire