Les FNiants de la pensée et les MoDemoconstructeurs

Henri Guaino vient de déclarer quelque chose de sensé : « Tout le monde est responsable » de la montée du FN. Et d’inviter chacun à faire son autocritique, les médias et les intellectuels également.

Autocritique générale

« Tout le monde est responsable« , c »est ce que je ne cesse de dire. Le MoDem aussi mais dans une moindre mesure. Bon, je ne vais pas distribuer les points mais citer globalement quelques défauts d’ensemble : le refus des partis de couper les branches pourries (quelques exemples quand même Woerth et MAM pour l’UMP, Guérini pour le PS), les paroles non suivies d’effet, le mutisme sur des sujets qui provoquent le malaise de Français (on a coutume de dire que le FN dit tout haut ce que les autres taisent, et comme la nature a horreur du vide…). Les contradictions enfin entre ce qui est proclamé et ce qui fait. Sur le respect de la laïcité par exemple, on entend de beaux discours et la réalité va à l’encontre de ces vaines paroles.

Autocritique du MoDem

Il y aurait beaucoup à dire mais parlons de ce qui nous concerne, au MoDem. François Bayrou a incarné l’alternative en 2007, mais son mouvement peine à le relayer dans ce rôle. Ses propositions ne sont pas assez visibles. Sur le site officiel, apparaissent les points de vue des membres du Shadow cabinet et c’est une excellente chose. Mais les propositions contenues dans le document pdf « projet humaniste » ne sont pas reprises dans les rubriques du site. Résultat désastreux : j’entends des gens dire « le MoDem n’a aucune proposition ». Plus grave, il est des sujets sur lesquels le MoDem fait quasiment l’impasse (sécurité, immigration, logement).

Et que dire du site « les democrates.fr » qui laisse en Une les mêmes articles éculés pendant des mois !

La voix du MoDem est devenue inaudible sur des sujet communs avec le FN : la représentation des minorités politiques et l’introduction du scrutin à la proportionnelle, l’intégrité morale, la défense des intérêts des plus humbles, des plus faibles (le « Tiers-Etat »), la critique de l’Europe…Ces sujets ne sont pas la propriété du FN mais ce dernier s’affirme plus fortement et engrange des voix.

Les blogueurs architectes face aux FNiants du FN

Enfin le MoDem incarnait à sa création la réflexion citoyenne, bref  l’intelligence face au prêt-à-penser et même au prêt-à-promettre de l’UMP et du PS. Il faisait appel à la participation de chacun et à son intelligence en lui parlant  le langage de la vérité et en l’associant à son projet. Pourquoi cela ne marche-t-il plus ? Pourquoi certains citoyens préfèrent aujourd’hui FNiantiser plutôt que de débattre et de réfléchir ? C’est une question que nous devons nous poser. Et d’abord, les lieux du débat sont-ils  ouverts ? Les militants sont-ils entendus ? Ont-ils le sentiment de servir à quelque chose ?

Les Jardins du MoDem

Je conclus sur une idée un peu farfelue : les Jardins du MoDem. Il s’agit d’une refonte de la blogosphère du Mouvement Démocrate qui ne serait plus uniquement organisée comme actuellement par critère de pertinence « googuelienne » ou par importance des blogueurs ou encore le top de visites, mais par rubriques. Je m’explique : des rubriques touchant à tous les sujets qui passionnent les blogueurs : vie pratique, arts et culture, vie citoyenne, politique… Chacun travaillerait son petit lopin.

Cette toile serait ouverte aux non adhérents et ferait fonction de think thank permanents dans une optique d’échange et de partage. Quelques jardiniers viendraient y cueillir ou récolter des idées utiles.

« Il faut cultiver notre jardin« . Il faut opposer à la paresse du vote FN la participation active et utile au projet d’ensemble.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Les FNiants de la pensée et les MoDemoconstructeurs

  1. Mamouchka dit :

    Dire que « tout le monde est responsable », c’est diluer la responsabilité.
    Par ordre d’action et parole, sont véritablement coupables :
    – la fille de son père, qui présente bien et parle fort, relayée par des journalistes en mal de sensations fortes,
    – le gouvernement et ses parlementaires, ses lois qui ont flirté avec la rhétorique et l’amalgame du FN,
    – le délabrement de l’ensemble des partis et mouvements politiques, plus axés sur la promotion interne que par le projet de société, parce que le monde bouge et qu’ils ne le voient pas ou manquent de vision d’ensemble,

    Ad hominem, il est possible de dire qui est responsable de propos nauséabonds, au risque de la diffamation.

    En interne, le site est en jachère volontaire, faute de volonté(s) d’en faire quelque chose, par manque de ressources, à la suite des défections des militants les plus enthousiastes et travailleurs.
    Il illustre admirablement la rupture entre les dirigeants et la « base », entre le « politique » et l’électeur.
    A force de prendre les gens pour des imbéciles, les plus lucides se détournent, les idolâtres, deviennent des renégats voire des transfuges.

    Quant à celui dont vous citez la phrase, apprenez qu’il considère que la « droite » à fait un résultat « honorable », soit plus de 30%, en s’appropriant les pourcentages du nouveau centre, de l’alliance centriste et peut-être du MoDem … les candidats « oranges » apprécieront !

    Mamouchka.

  2. Oui, responsables de ne pas vouloir parler de problèmes réels de la vie des gens, responsables de ne pas les traiter. Le FN est pour moi l’enfant illégitime du RPR et du PS par inaction et angélisme. J’ai grandi dans les bouches du rhône, il y a 30 ans émergeaient déjà les sujets de 2011. A nous de parler vrai, de proposer sur ces dossiers repris par le FN, des solutions équilibrées et responsables pour le vivre ensemble : fortes répression à la délinquance, grand soutien à l’effort d’intégration avec les principes de la loi de 1905 pour base…
    Je partage pour le jardin.

Laisser un commentaire