Naboléon Sarkozitrone

A la fête du trône,
Y’avait Ubu et tous ses clones,
Eric le roi des hippodromes
Et Bernard le ministre aphone.

Aux pieds de Naboléon Sarkozitrone
Il y a ses chanteurs d’électrophone,
Les journaux et les microphones.
Il leur dit quoi mettre dans leurs colonnes.

Comme à son habitude, il plastronne,
Il klaxonne, il fait des tonnes,
Comme un cyclone
Et il ordonne.

Quand soudain paraît la patronne.
Alors avec sa mine poltronne
Il accourt vers vers cette Madone
Et prend ses ordres au dictaphone.

A la fête du trône,
Y’avait Ubu et tous ses clones,
Qui vendent la France sur Amazon.
Et ce qui reste ils le siphonnent.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire