Le tohu-bohu des bahuts

L’entends-tu dans la rue,
Ce tohu-bohu de tous les bahuts ?
Entends-tu dans la rue
Tous ces jeunes qui font du chahut ?

Les jeunes frais émoulus
Ne veulent pas finir moulus.
Alors c’est tout vu,
Ils font du raffut.
Frais émoulus,
Ils font du raffut.

Tous ils se jettent dans la cohue
Sur leur seule planche de salut.
Alors c’est tout vu,
Ce n’est qu’un début.
La lutte continue,
Ils font du raffut.

Ils céderont pas comme Esaü,
Woerth, tu t’écries : « on les a eus ! »
Ils te crient dessus,
T’as pas la berlue.
Ils te crient dessus,
Ils font du raffut.

L’entends-tu dans la rue,
Ce tohu-bohu de tous les bahuts ?
Entends-tu dans la rue
Tous ces jeunes qui font du chahut ?

Et même avec les flics au cul,
Sans rien céder ils continuent.
Si c’est confus,
Parfois sans but
Ils font de plus
En plus d’recrues.

Si le message n’est pas reçu
Par les élus, par ces sangsues
Aux retraites cossues,
Alors déçus,
Alors cocus
Ils voteront plus.

Si les députés ces faux-culs
Ne touchent pas à leur statut,
Bourré d’abus,
Ils taperont dessus
A coups de massue,
Ils passeront plus.

L’entends-tu dans la rue,
Ce tohu-bohu de tous les bahuts ?
Entends-tu dans la rue
Tous ces jeunes qui font du chahut ?

Cela n’est qu’un simple aperçu…

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire