Le président Guéant et le bouclier fiscal

Ci-dessus : le président de la République, Claude Guéant

Ci-dessus : le président de la République, Claude Guéant

Le président Claude Guéant a exclu toute remise en question du bouclier fiscal. Il a néanmoins laissé la porte ouverte à une mini évolution qui consisterait à inciter les riches contribuables à investir dans les PME, un système analogue à celui qui existe pour l’impôt sur le revenu.

Le premier ministre Henri Guiano a, quant à lui, ajouté sur i-Télé : « Nous pourrions tenir compte des investissements faits par chaque bénéficiaire. »

Nous voyons que nos chefs de l’Exécutif sont bien conseillés par leurs conseillers Nicolas Sarkozy et François Fillon.

Quant aux autres classes sociales, il ne fait aucun doute qu’elles seront mises à contribution pour soutenir le bouclier fiscal et l’effort de rigueur. François Barouin l’a dit clairement mais a dû manger son chapeau après avoir été rabroué par sa ministre de tutelle, Christine Lagarde. Sa petite phrase est intervenue trop tôt, tout comme, on s’en souvient la phrase malheureuse de Jean-Louis Borloo avant une échéance électorale importante de 2010.

Le président Guéant continue les discussions et les tractations en vue du choix du prochain conseiller de l’Elysée.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé, Société. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire