C’est la romanichelle qui a perdu son camp

C’est la romanichelle qui a perdu son camp.
Qui crie par la fenêtre son mécontentement.
C’est Sarko – l’eusses-tu cru – qui lui a répondu :
Allez, romanichelle, vot’ cas n’est pas perdu.

{Refrain:}
Sur l’air du tralala, (bis)
Sur laire du tradéridéra,
Et tralala.

C’est la romanichelle qui lui a demandé :
Mon camp n’est pas perdu, vous l’avez donc trouvé
C’est Sarko – l’eusses-tu cru- qui lui a répondu :
J’te donne une récompense mais casse-toi loin, tu pues !

{Refrain:}
Sur l’air du tralala, (bis)
Sur laire du tradéridéra,
Et tralala.

C’est la romanichelle qui revient décidée :
Rendez-moi donc mon camp qu’vous avez démant’lé
Mais Sarko – l’eusses-tu cru – il ne l’a pas voulu :
« Casse-toi romanichelle et ne n’reviens jamais plus ! »

{Refrain:}
Sur l’air du tralala, (bis)
Sur laire du tradéridéra,
Et tralala.

Les faits : La plupart de renvois des Roms sont pratiqués de façon illégale (la justice a d’ailleurs annulé plusieurs décisions). Un sondage du Figaro a trompé les Français par une question insidieuse leur suggérant que ce sont des renvois de « sans-papiers » alors que les Roms ont une nationalité roumaine, bulgare ou française. Les autorités morales du monde s’indignent des atteintes aux droits de l’Homme mais le gouvernement n’en a que faire.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire