Sarkozy est-il un Dupont-Lajoie ?

Nicolas Sarkozy s’est-il mis en tête de pratiquer la ratonnade ? C’est ce que semblent penser nombre de commentateurs qui oublient de voir que de plus en plus de Français se tournent vers le Front National et que le sondage IFOP – Le Figaro, bien que présenté de façon parfois assez orientée, est bien issu d’une opinion dominante qui s’est exprimée.

Faut-il s’en émouvoir ? Certes, mais sans hurler au nazisme comme le fait Michel Rocard. Ni se voiler la face car ce serait encore plus dangereux. Faut-il en imputer toute la responsabilité à Sarkozy ? Ce serait excessif mais il est incontestable qu’il contribue à dresser les Français les uns contre les autres, qu’il n’incarne pas l’unité nationale et qu’il représente un camp, un seul.

A propos d’unité nationale, l’évènement fabuleux des Championnats d’Europe était un levier inespéré de ressouder notre peuple. Rien n’a été fait en ce sens : il y avait sans doute trop d’athlètes colorés et le gouvernement actuel ne souhaite pas reprendre le slogan d’une France black-blanc-beur qui gagne !

La déchéance de la nationalité ?

Une telle mesure ne devrait être que transitoire dans l’attente de la réforme de l’acquisition de la nationalité prévue pour septembre. Ce projet, rappelons-le, exige davantage de l’immigrant et l’oblige à signer une charte de devoirs. Quid des immigrés récemment naturalisés qui tentent d’assassiner des policiers ou des gendarmes ? Ceux-là n’entrent pas dans le cadre des futures dispositions et les sondés ont jugé qu’ils pouvaient perdre le bénéfice d’un statut nouvellement acquis. Mais le temps de faire contrôler la légalité et la constitutionnalité de cette mesure annoncée, la réforme sera passée. Autrement dit, le nouveau citoyen français ayant tiré sur un flic aura gravement transgressé la charte qu’il aura pourtant bien comprise et signée ! En ce cas, dehors ! (s’il n’est pas apatride)

La ratonnade des Roms ?

La vision cauchemardesque d’une ville comme Grenoble où la gendarmerie s’est vue assiégée par une bande de voyous devenus maîtres de lieux a eu de quoi terroriser les Français. D’où ce résultat de sondage.

Il va de soi que Sarkozy a une fois encore joué les pompiers pyromanes en brandissant des idées courtes à l’image du FN. Ce n’est que maintenant que le ministre Besson s’aperçoit qu’il faudrait peut-être regarder où en sont les accords avec la Roumanie d’où proviennent une forte majorité de Roms (qui, jetés par la porte avec une prime, reviennent par la fenêtre chercher une autre prime). Ce n’est que maintenant que l’on s’aperçoit que l’autre réforme Besson (un homonyme) est mal appliquée et que les aires d’accueil sont insuffisantes, obligeant les gens du voyage à squatter où ils peuvent, ce qui nuit aux honnêtes gens propriétaires, et au voisinage.

Traiter les gens du voyage sous le seul angle de la répression (ou plutôt par la terreur) est une erreur grave pour un chef de l’Etat, une solution inhumaine dont l’exigence de sécurité pouvait se passer. C’est une question de sang-froid. Mais nous venons d’apprendre par la revue à sensation VSD que Sarkozy n’en a pas et que sa posture de calme affiché lors de son interview télévisée du 13 juillet n’était qu’un jeu d’apparences, une duperie ayant pour seul but de se protéger dans l’affaire Woerth.

Mais que savons-nous des attentes réelles des citoyens aujourd’hui en matière de valeurs et de souhaits de réforme ? Rien ! Les urnes et les sondages ne permettent pas de nous éclairer. C’est là-dessus qu’il faudrait travailler, ne serait-ce que pour savoir si nous partons sur un malentendu ou pas…

En tous les cas, la réduction drastique des fonctionnaires de police et leur répartition injuste sur le territoire (protection prioritaire des riches et des officiels) montrent bien que les attentes confirmées par le récent sondage ne sont pas écoutés par le président.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Sarkozy est-il un Dupont-Lajoie ?

  1. Mamouchka dit :

    Outre-atlantique, des journaux s’inquiètent des propos « à courtes-vues » de notre président. Ils remarquent que pour espérer gagner en 2012, il n’hésite pas à éclater la nation.
    La remarque de monsieur Rocard est pertinente : les méthodes sont fascistes.
    Pour l’anecdote, les journaux américains rappellent que l’actuel président est d’ascendance hongroise, qu’il est l’époux d’une italienne …
    Or, les appels à la déchéance de nationalité ne visent que des cas de polygamie, d’excision … mais quand la haine sera là, elle ne s’arrêtera pas aux populations de culture musulmane.
    Quand j’entends certains propos dans mon quartier « tranquille », je me dis que les propos immédiats, sans réflexion poussées sont terriblement dangereux pour l’avenir en général et parfois pour leurs auteurs !
    Je demeure persuadée qu’au soir des élections en 2012 les résultats seront catastrophiques par les urnes ou par la rue. Cela s’est passé comme cela en 1933.

    Mamouchka.

  2. Ils sont très forts les journaux américains : ils découvrent après toutes ces années que Sarkozy est un opportuniste à courtes vues, qu’il est d’origine hongroise et sa femme italienne. Mais que ferait-on sans eux, je vous le demande. Ces réveils tardifs des journaux US et de Michel Rocard me font bien rire. Rocard est un pleutre : il a tout approuvé et tout-à-coup, par rancune personnelle ou amertume dont on ignore la cause, il se met à crier au nazisme et à menacer celui qu’il a encensé et servi. Je ne le porte pas dans mon estime.

    Rien ne dit que les données du dernier sondage indiquent une montée de la haine. Du besoin de sécurité insatisfait par Sarkozy, certainement mais de la haine, rien ne le prouve.

    Comme je le disais, il faudrait connaître les attentes des gens au lieu d’interpréter ou, comme font toujours les politiciens, de parler en leur nom (« les français veulent, les français ne veulent pas… »).

    Je redis que le MoDem doit construire un programme bien défini et précis sur la question de l’insécurité et les moyens de la prévenir et d’y remédier.

  3. Ayant grandi près de marseille et étant de la deuxième génération (mon père naturalisé n’a pas intèret à écraser un poliicer), j’entends depuis plus de 30 ans cette demande de sécurité qui permet le minimum de liberté quotidienne dans son quartier. Et cette demande émanait initialement des immigrés eux même qui refusait la loi de quelques petits caïds. Déjà. Mais rien n’a été fait. Il faut rapidement agir, un spectre large d’action selon les cas (répression forte, présence de l’Etat sous toute ses formes, préventions responsabilisation de tous, rappel formel des droits et devoirs de chacun, acceuillis et acceuillant…) car beaucoup veulent s’intégrer mais les intégristes de chaque camp sont sur le devant de la scène, l’histoire se répète. Je crois que nous devrons avoir un discours clair. Deux mouvement sont indépendants du bi partisme actuel, l’un vous propose d’assouvir votre rage, votre ecoeurement…l’autre vous propose un vote pour un projet équilibré d’une république apaisé. Pensez à vos enfants !

Laisser un commentaire