Tu verras, tu verras (parodie)

Brève de taverne :

Sarkozy : Toujours il court. Ses ailes de néant l’empêche de marcher.

Tu verras (parodie) (chanson dédiée aux dupes)

Ah, tu verras, tu voteras
Encore pour Nicolas.
Tu verras, tu voteras.
Tout recommencera, tu verras, tu verras
Les urnes, c’est fait pour ça, tu verras, tu verras
A la télévision t’apprendras ses leçons
Sur le bout de tes doigts, tu verras, tu verras
T’iras dans sa maison peuplée des huiles bleues,
Qui transportent en Lancia l’argent sous d’autres cieux,
Aux slogans palpitants, loin de toute agora
Et tu t’endormiras, tu verras, tu verras.
Le devoir accompli, tandis qu’il videra
Sous tes yeux les greniers, les caves et les toits
Pour s’offrir le monde.

Ah, tu verras, tu voteras
Encore pour ce con-là, tu verras, tu verras
Le diable est fait pour ça, tu verras, tu verras
Il fera le voyou, tu verras, tu verras
Il creusera le trou et qui vivra mourra
On te ramassera dans tes yeux de rosée
Et il t’insultera dans du verre brisé
Il sera fou furieux, tu verras, tu verras
Contre toi, contre tous, et surtout contre moi
La porte de son cœur grondera, sautera
Car la poudre d’argent, c’est fait pour que Carla
Joue sur les toits du monde.

Ah, tu verras, tu verras
Comme il te trahira.
Tu verras, tu verras
Comme il te haïra
Tu verras, tu verras…

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Tu verras, tu verras (parodie)

  1. c’est nouveau j’écris t »a »mps ! pas de e… sur mon clavier. 😉
    Et la Bretagne ?

Laisser un commentaire