Nicolas-le-Très-Court et ses douze apôtres

claude-gueant

Tous les matins au salon vert,
Il sont là comme les mousquetaires,
Les conseillers de Sarkozy.

Leur chef s’appelle Claude Guéant,
Il est un peu leur D’Artagnan.
Les autres, je vous les nomme ici :

Celui qui dicte au président ses mots
A pour nom Henri Guaiano.
C’est avec ses pieds qu’il écrit.
C’est pas pour lui l’Académie.

S’y trouve Catherine Pégard,
Ancienne rédact’ en chef au Point,
Pour la justice Patrick Ouart.
Il paraît que couard il n’est point.

Pourtant il se tient plus caché
Qu’l’expert en com’ Franck Louvrier.
Raymond Soubie fait dans l’social,
Mignon est conseillère spéciale,

Xavier Musca aime le muscat
Jean-David Levitte,lui, l’évite.
Peyrat et Goubet, ces deux-là
Complètent le gouvernement secret !

LIEN

Nota bene, molto bene :

Claude Guéant est un exalté de l’Ordre. Il a été longtemps directeur de la police.

Si Sarkozy est ici dénommé Nicolas-le-Très-Court, c’est pour la portée très limitée de sa pensée et non point sur la base d’un critère physique.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire