L’emmerdant c’est l’Arros

arros

On se souvient de Le Luron
Un soir à la télévision
Qui jeta un froid dans les rangs
De Mitterrand.

Aujourd‘hui le gouvernement
Peut bien faire cent remaniements
C’est bien trop tard, l’embêtant court :
Bettencourt !

L’emmerdant c’est l’Arros
L’emmerdant c’est l’Arros
L’emmerdant c’est l’Arros
Crois-moi

Toi qui passes pas sous les échelles
Par crainte et par superstition,
Sais-tu qu’il vole vers les Seychelles
Ton pognon ?

Elle s’est acheté l’île d’Arros,
La dame qui roule en carrosse.
L’paradis à trois sauts de liane
Pour Liliane,

L’emmerdant c’est l’Arros
L’emmerdant c’est l’Arros
L’emmerdant c’est l’Arros
Crois-moi

Toi qui cherches quelque argent
Pour te boucler la semaine
Dans la ville tu promènes
Ton ballant

Cascadeur, soleil couchant
Tu passes devant les banques
Si tu n’es que saltimbanque
L’important..

L’emmerdant c’est l’Arros
L’emmerdant c’est l’Arros
L’emmerdant c’est l’Arros
Crois-moi.

Nota bene : Le dernier couplet est inchangé par rapport à la chanson de Bécaud.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans chansons - slams - humour poli politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à L’emmerdant c’est l’Arros

  1. VincentB dit :

    L’embêtant ce n’est pas tant Bettancourt et sa fortune. Après tout à partir de deux foyers fiscaux vous en avez déjà un plus riche que l’autre, alors que Mme Bettancourt soit troisième fortune de France n’est pas en soi une incrimination… tant que rien n’est caché en tout cas !

  2. Excellente adaptation et très poétique le nouvel espace blog.

Laisser un commentaire