Ayrault, héraut de l’anti-Bretagne !

Alors que le président Sarkozy avait évoqué le rattachement de la Loire-Atlantique à sa région historique, la Bretagne, le maire socialiste de Nantes vient d’user dans l’ombre de son influence pour faire retirer la proposition du rapport Balladur. Faisant fi de la majorité de l’opinion bretonne et de Loire-Atlantique ainsi que de la majorité des élus locaux, Ayrault joue les Sarkozy de mauvais jours en faisant censurer une proposition mûrement réfléchie.

C’est le quotidien Le Monde qui nous l’apprend, Jean-Marc Ayrault a fait supprimer une disposition qui ne lui convenait pas dans le rapport Balladur.

Dès qu’il a appris que Edouard Balladur s’était déclaré favorable au rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, Jean-Marc Ayrault, le maire PS de Nantes, a exercé des pressions fortes sur Pierre Mauroy et André Vallini, les deux élus socialistes du comité, pour sortir cette proposition du rapport final.

Jean-Marc Ayrault a été informé des propos de Balladur grâce à ses dons d’espion et, semble-t-il, à la complicité du restaurateur breton Le Divellec, un grand restaurant parisien, ou de ses clients.

Voilà un élu socialiste qui apprend vite ses leçons auprès de Sarkozy, il pourrait demander à faire partie d’un gouvernement d’ouverture et rejoindre ainsi ses copains Besson et Kouchner.

Bien sûr, les élus ont manifesté leur mécontentement en apprenant cette manoeuvre peu délicate et peu démocratique, mais Balladur leur a jeté un de ses « je vous demande de vous arrêter  ! » prétendant qu’il ne se passait rien du tout. M. Balladur a qualifié de « bobards » les faits rapportés.

Jean-Marc Ayrault s’est toujours prononcé contre la réunification de la Bretagne. Ce que veut Ayrault, c’est la création d’un « Grand Ouest » sans attaches historiques ni personnalité forte, une région économique sans plus. Il y aurait dans cette région la Bretagne administrative, les Pays de la Loire, et le Poitou-Charente. Ayrault ayant décidé d’imposer sa ville de Nantes comme capitale de ce curieux ensemble. Je ne sais pas ce qu’en pensent les poitevins et les Charentais d’être ainsi annexés à Nantes et à la Bretagne.

On mesurera toute la modernité du concept ! Le « Grand Ouest » est un concept inventé par la DATAR dans les années 1970. Et la Bretagne administrative date du gouvernement de Vichy !

C’est pourtant Jean-Marc Ayrault qui, le 5 février, qualifiait d’anachronique le retour de la Loire-Atlantique en Bretagne. Des propos offensants pour toute la Bretagne et tous ceux qui défendent une cause reconnue juste. Mais, l’anachronisme n’est-il pas plutôt le fait que Nantes, la plus grande ville de Bretagne, ne soit plus dans la région Bretagne depuis le régime de Vichy ?

Ayrault semble décidé à se poser en héraut de l’anti-Bretagne et de défendre pied à pied sa position personnelle contre l’avis majoritaire et insistant des Bretons depuis plusieurs générations.

Monsieur Ayrault, vous seriez bien aimable de cesser d’intervenir personnellement et avec autoritarisme dans le processus démocratique de la réunification de la Bretagne pour lequel le comité Balladur et le chef de l’Etat ont exprimé leur position favorable.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire