L’amour m’a pris de court

I

Eros m’a pris pour cible.
D’un amour impossible.

Eros m’a crucifié.
Et je suis terrifié

Car il m’a transpercé.
Mon secret est percé,

C’est sûr, elle a compris
Que d’elle je suis épris

A mes yeux qui s’égarent.
En croisant son regard,

Je sens la grande faille
Et tout en moi défaille.

II

Cupidon m’a frappé
Dans mon cœur attrapé,

Sa flèche s’est brisée.
Je suis terrorisé

A l’idée de la voir.
Je cours à mon devoir.

Très bête et dérisoire.
Refuge provisoire.

J’oublie tous les usages
Quand je vois son visage.

Ni bonjour, aucun mot
Ne sort. Mais quel chameau !

III

L’amour m’a pétrifié,
L’amour m’a chosifié

Et jeté dans un gouffre
Où je me perds, je souffre.

Ne me regardez pas !
Ne croisez pas mon pas !

Belle, ayez pitié
Je fuis votre amitié,

Comme je fuirais la peste.
Amour, je vous déteste !

Car vous avez planté
Dans un cœur trop sensible

La flèche ensanglantée
Et m’avez pris pour cible.

Refrain

Faut-il un refrain pour remuer la plaie ?
Enfin comme il vous plaît…

Amour vous êtes belle
Comme un cœur transpercé.
Et moi, pauvre rebelle,
J’ai le cœur renversé.

Eloignez mon chemin
Du vôtre, et votre main.
Est bien trop douce, mon enfant,
Pour épouser un éléphant.

Amour vous êtes belle
Et mon cœur renversé
Voit comme il souffre encore,
Sent comme il vibre encore

Voris Bian 12 janvier 2012

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Mes créations musicales et poétiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire